médiation

Depuis ses débuts, l’ensemble Fecimeo prend à cœur de tisser des liens privilégiés entre la musique et toutes sortes de publics.

Pouvoir transmettre une œuvre musicale dans toute sa force et de façon universelle est un objectif ambitieux et stimulant. Le répertoire de prédilection de l’ensemble, celui du XXème siècle, semble parfois éloigné des grilles habituelles d’écoute. La volonté de
Fecimeo est de créer des activités permettant la liaison, la circulation, le passage de sens entre une œuvre et un public. Cette initiative cherche à respecter à la fois l’interprétation musicale de l’ensemble et l’intégrité du public dans son individualité et ses valeurs.

L’ensemble organise des ateliers pédagogiques et participatifs pour les enfants :
• faire découvrir les instruments de l’ensemble au travers d’une oeuvre
• sensibiliser à l’écoute de la musique et à la concentration qu’elle nécessite
• se familiariser avec les rythmes, les timbres, l’écriture musicale, le style d’un compositeur
• s’approprier des extraits des œuvres interprétées par le biais du chant

Fecimeo aime également ouvrir ses répétitions lors de ses résidences de travail dans le but de :
• permettre au public de se familiariser avec une oeuvre pour lui en faciliter l’accès
• faire découvrir la manière de travailler d’un ensemble de musique de chambre
• saisir la construction d’une pièce et l’élaboration collective d’une interprétation

Principales œuvres sur lesquelles l’ensemble Fecimeo a créé des médiations :
• Olivier Messiaen : Quatuor pour la fin du temps, pour violon, violoncelle, clarinette et piano (1940)
• Arnold Schoenberg : Kammersymphonie op. 9 n. 1 (arr. d’Anton Webern pour cinq solistes) (1922)
• Thierry Escaich : Scènes d’enfants au crépuscule pour flûte, violoncelle et piano (1994)

Les différentes médiations proposées par Fecimeo sont autant d’opportunités de rencontres et d’échanges entre les musiciens et leur public.